Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 21:40

 Ce qui restera toujours gravé.

Au fond de moi. Aiji

Je veux tout arrêter, j’en ai marre. Tout me fatigue je n’en peux plus. Je n’ai plus la force de rien. Si j’en ai eu un jour. Je ne sais plus rien. Même pas si le vampire avec qui je vis est mon ennemi. Mais si je… je me laisse faire… Non, il ne faut pas… Tenir… le plus possible… Je trouverai un moyen de fuir…prévenir quelqu’un… On me retrouvera… Avant que l’espoir m’ait complètement abandonné.

Au fond de moi.  Javen

Aiji… J’aimerai savoir…

Jusqu’ou je peux aller…

Avec toi… Jusqu’ou tu…Me tiendra tête…

Alors… Essayons…Voir…

Jusqu’ou, à quel point ta volonté est forte.

Règles du jeu de la vie : 1. On ne peut pas gagner. 2. On ne peut même pas faire match nul. 3. Mais il est interdit d'arrêter de jouer. (Marie Laforêt)

Un bruit de serrure qui s’ouvre. Quelqu’un qui entre. Il m’embrasse le front.

Javen : Je ne serai pas là aujourd’hui. Ne m’attends pas ce soir.

Noir.

Je me réveillai, une nouvelle fois. Je tournai la tête de tous les côtés. Personne. Je sortais lentement de la chambre, toujours personne. J’essayai d’ouvrir la porte de la chambre du vampire, fermée. Je descendais, toujours dans l’idée de tomber une nouvelle fois sur Javen. Je fouillais le ré de chaussée. Personne. Je suis vraiment toute seule.

A partir de là, je me lançai à la recherche d’un moyen de m’enfuir et donc d’ouvrir la porte de la chambre du vampire. Je fouillais entièrement la maison à la recherche d’un possible double de clé ou encore d’un portable, enfin sa m’étonnerait dans trouver un. J’essayais donc d’ouvrir la serrure avec une pince. Toujours rien. J’allais sur le balcon par lequel une seconde porte le reliait à la chambre, enfin une baie vitrée plutôt. Pas moyen de l’ouvrir. Je prenais une chaise, et frappai la vitre avec, de toutes mes forces. Un bruit insupportable raisonna. Je regardai la vitre. Il n’y avait qu’une malheureuse petite trace.

Je retournai en bas et, passant devant la cuisine, mon ventre émettra un bruit étrange. La dernière chose que j’avais avalée remontait à hier midi. Je me précipitai dans la cuisine, me jetant sur le premier truc rapide à manger.

Je vis ensuite tous les sacs qui étaient restés dans l’entrée, avec tout ce que j’avais acheté. Je n’avais, hier rangé que la nourriture. Je reprenais donc tous les paquets et le remontais. De toute façon je n’avais plus aucune idée pour tenter de m’enfuir. Je n’ai même pas de couteau dans la cuisine. Je sortis quelques instants dehors, la camionnette n’était pas là.

Le reste de la journée…je ne fis rien. J’avais allumé la télé pendant quelques minutes. C’est en italien. J’ai donc vite laissé tomber. Je ne m’étais pas changé depuis hier. Je décidai donc de me laver et de me changer.

17h35 – Un bruit venant du jardin. Je mettais le nez dehors. Rien au premier abord. Trois secondes après j’apercevais deux ombres. Elles venaient par ici. Je me mis à courir vers eux, espérant aller vers mes futurs sauveteurs : On se trouve dans un coin paumé, personne n’est jamais passé par ici. Lorsque je fus assez proche d’eux, j’arrêtai de courir. Deux gosses. Quand je dis gosse, c’est douze, treize ans. Chose assez bizarre : leur look. Cheveux verts, piercing… Et ils ont l’air un peu dingue. Ils se ressemblent beaucoup, frère et sœur, peut être jumeaux.

Je me trouvai à la limite que m’imposai toujours le collier.

Le garçon : EHH Toi là !!

C’est à moi qu’il parle, je vais pouvoir me barrer d’ici !! Enfin s’ils veulent bien m’aider à prévenir les flics, ou quelqu’un d’autre.

Autre chose étrange, ils m’ont parlé en français, mais lorsqu’ils se parlent entre eux, sa ne ressemble à aucune langue que je connais.

La fille : Dis, l’humaine, tu ne connaitrais pas des démons ? Ou des vampires ? Quelque chose du genre…

Des gens qui connaissent l’existence des vampires ?! Je suis bien tombée… Il vont peut être pouvoir m’aider à fuir.

Le garçon (En langue inconnue) : Mais t’es débile !! Tu crois vraiment qu’elle va te répondre ?! Je te signale qu’ici, ils ne savent pas que sa existe !!

La fille (Dans la même langue) : OUAI BIN ON SAIT JAMAIS !!

Aiji : Pour les démons je sais pas, mais les vampires y en a un qui vit dans cette maison !!

La fille : Tiens, tu vois !!

Le garçon : Ah ouai…J’aimerai bien le voir ton vampire…

Aiji : Euh…il est pas là aujourd’hui. Mais il va revenir.

La fille : Désolé mais on n’a pas le temps.

Aiji : Non mais attendez !!

Le garçon : Eh Lâche nous !! On t’a dit qu’on n’avait pas que sa à faire. On va chercher autre part…

Aiji : Bon, euh…J’en connais plein des vampires, ramenez moi chez moi et je vous les présenterai d’accord ? ^^’

Le garçon : Dis, t’habites ou ?

Aiji : En France, à Sanne.

Ils avaient sorti une carte du monde et commençaient à chercher la France, au bout de quelques minutes je leur montrai ou sa se trouvait. Vraiment bizarre ses gosses : ils parlent français et ne savent même pas ou sa se trouve…

Le garçon : Okk…

La fille : Désolé on n’a pas envie de nous coltiner une pleurnicheuse. Amuse-toi bien avec ton ‘vampire’.

QUOI ?! Une seconde plus tard j’étais seule : ils avaient disparus… Je retournai à l’intérieur, même pas sure que la scène se soit réellement passée.

19h36 – Déjà… Enfin je suis morte de fatigue de toute façon.

Je mangeai et retournai dans mon lit. Le soleil se couchait. Les étoiles apparaissaient…une à une.

23h – J’essayai de m’endormir, mais l’idée que le vampire puisse rentrer me gardais éveillée.

Noir.

10h40 – Je me réveillais. Je ne descendais pas, préférant rester dans mon lit. Aucun bruit, la maison était calme. Je re fis, comme la veille. Et toujours personne. J’étais de nouveau seule. La journée passa, semblable à la précédente. La camionnette n’était toujours pas là : Le vampire n’était pas revenu, sa me rassurait un petit peu.

La soirée passa, la nuit se pointa. Et je me couchais.

Noir.

3h – J’entendis un bruit. J’ouvrais doucement les yeux, il faisait nuit. La porte de ma chambre s’ouvrit. Je sentis les draps se soulever, quelque chose se colla contre mon dos, me rejoignant sous les draps. Il avait enlacé un de ses  bras autour de moi, me tenant complètement le haut du corps. Il dégagea d’une main, mes cheveux de mon visage. Terrifiée, j’essayai de me lever. De son bras libre il colla ma tête contre l’oreiller.  Il passa ensuite l’une de ses jambes sur les miennes, avec lesquelles je tentais toujours de le frapper.

Il resta ainsi quelques instants, me regardant me crisper à chaque fois qu’il touchait à mes cheveux.

Mes yeux habitués à la lumière, je distinguais un peu mieux le vampire, qui me fixait, il avait du sang séché sur ses habits, ainsi que divers blessures.

Javen : J’ai du tuer quelques vampires…Mais maintenant je veux jouer avec toi.

Je me sentis encore plus mal. Il laissa échapper un petit rire. Il s’en prit une nouvelle fois à mon oreille, sa bouche descendit ensuite sur mon cou, jusqu’à ma clavicule. Je tentai de le repousser, cette fois de toutes mes forces. Il m’attrapa les deux épaules, me tournant, je me retrouvais sur le dos, lui à moitié sur moi.

Javen : Calme…

Il garda sa main sur ma tête, son bras arrêta mes jambes, qui se débattaient encore. Javen posa sa tête sur moi, contre mon cœur, l’écoutant battre. Il sourit lorsque ce dernier accéléra. Je tentai de bouger, lui ne semblait même pas remarquer mes efforts pour me libérer. Il reposa sa bouche contre ma clavicule, la douleur qui m’avait, pendant trois jours, laissé tranquille réapparut trop violement pour moi. On resta comme sa, longtemps, j’avais tourné la tête pour ne pas voir le vampire penché sur moi, buvant mon sang. Il continuait de me caresser le front. Il finit par arrêter de boire, léchant une dernière fois le sang qui coulait. Je frissonnais encore. Il resta encore quelques minutes sur moi. Des larmes coulaient, cette fois en silence, sur mes joues. Il sourit encore, cela avait l’air de l’amuser, il colla sa tête contre la mienne, donnant des petits coups pour me faire réagir. Le sang avait arrêté de couler, la douleur s’atténuait doucement. Il se releva, m’embrassant une dernière fois sur le front.

Javen : Dors bien. Tu sais que c’est ton anniversaire aujourd’hui.

Il sortit et ferma la porte à clé. Je restai immobile. Un peu plus fatiguée.

Noir.

La porte s’ouvrit de nouveau. Je ne réagis pas.

Javen : Tu descends manger ?

Pour seule réponse je cachai ma tête sous la couverture, le vampire ne se vexa pas pour autant. 

Javen : Dans ce cas c’est moi qui vais venir.

Il se mit sur le lit, tirant la couette et laissant ma tête découverte. Il se coucha à côté de moi, j’essayai alors de me lever, il m’attrapa, me faisant retomber sur lui. Je me débattais encore, lui il tentait de me calmer, ce qui m’énervais encore plus. Après quelques minutes de ‘combat’ j’étais fatiguée, lui, il m’avait enlacé au niveau du ventre, j’étais sur le dos, à moitié sur le vampire. Je ne bougeais plus, ayant tourné la tête, regardant dehors. Il passa sa main sur la marque de morsure d’il y a quelques heures. Je sursautai, et donnai un coup de pied dans son tibia. Il me lâcha immédiatement, je me levai, m’éloignant un peu du lit. Javen se rassit sur le lit, serrant sa jambe, une tâche de sang était apparut sur son jean. Il me lança un regard noir, mais voyant que j’étais terrorisée et que je ne savais même pas ce qui s’était passé, son regard s’adoucit légèrement.

Javen : Va manger.

Je sortais de la chambre, le vampire suivit, mais tourna vers sa chambre. Je m’assis devant mon petit déjeuner, attentive au moindre bruit. Etrangement il y avait deux plateaux, j’en entamai un.

Je l’entendis descendre, très lentement. Il réapparut, le jean déchiré, un énorme bandage blanc tâché de rouge autour de sa jambe.

Javen : Les jeux avec les autres vampires sont plus dangereux. C’est pour sa que je préfère jouer avec toi. Je ne pensai pas que tes petits coups pourraient la rouvrir.

Je restai muette. Un bruit étrange provenant du ‘garde mangé’ du vampire se fit entendre. On se retourna tous les deux vers la porte de celui-ci.

Javen : Ah oui c’est vrai, je l’avais oublié celui-là…

‘Celui-là’ ? Le bruit, comme un coup, retentit de nouveau. Le vampire se dirigea vers son garde mangé, j’observai la scène. Il ouvrit la porte et attrapa quelque chose, le tirant vers l’extérieur. J’approchai, de plus en plus stressée. Ce qu’il avait appelé ‘garde mangé’ la première fois ressemblait à un petit placard. Ce qu’il avait sorti, si on peut dire sa comme sa, était un corps. Enfin, un jeune homme plutôt, bien vivant et conscient. Je  m’empêchai de crier. J’allai approcher, le vampire me fit signe de ne pas le faire. L’homme avait pieds et mains liés pourtant tentait de se débattre.

Javen : Prend le second plateau et monte-le dans la troisième chambre.

Le vampire traina l’homme jusqu’en haut, je le suivis, avec le plateau. Toujours affolée, je demandai des réponses au vampire.            

Aiji : C’est qui ? Pourquoi il… ?!

Javen : Je ne peux pas me contenter de ton sang, Aiji. Je vais mourir de soif sinon, et je risquerai de te tuer.

Il l’avait mis dans la troisième chambre. Dans celle-ci, trois lits, assez serrés. Je posai le plateau sur l’unique meuble de la pièce. Javen attacha ses deux mains de l’homme à l’un des lits. Il lui détacha ensuite les pieds. L’homme ne cessait de se débattre, de crier contre nous. J’aperçus une marque de morsure sur son cou, je tremblai.

L’homme (En italien) : EHH VOUS ETES QUI AU JUSTE ?! On se connait ?! Répondez merde !! Détachez-moi !!

Le vampire posa sa main sur la bouche de l’homme, l’empêchant ainsi de parler.

Javen (En italien) : La ferme.

L’homme ne se calma pas vraiment.

Javen (En français) : Aiji, donne-lui à manger. Si tu n’y arrives pas, je m’en occuperai tout à l’heure. Je t’interdis de lui adresser la parole, c’est compris.

J’ai déjà eu affaire au vampire et je le déconseille à qui que se soit. Je répondis donc un petit ‘oui’ à Javen qui sortit, me laissant seule avec l’homme qui ne cessait de crier désormais uniquement contre moi.

L’homme (En italien) : EH TOI LA !! Détache-moi !! Laissez-moi partir !!

J’essayai de le faire se calmer, sans résultat puisque moi-même j’étais paniquée. Je tentai de m’approcher, le jeune homme me repoussa avec ses jambes, je me cognais contre le meuble. Aie. Je passais ma main derrière ma tête, une petite trace de sang, le jeune homme avait quelques secondes cessé de se débattre, attendant une réaction de ma part. Une seconde après le vampire réapparaissait, me prenait la tête dans ses bras m’aidant à me relever tout en lançant un regard noir à l’homme. Il essuya ma plaie, lécha le sang, puis, se retournant vers l’homme, sortit un couteau, le plantant dans la jambe de l’homme. Un cri de douleur déchira la pièce, je voulus me précipiter vers l’homme le vampire m’arrêta.

Javen (En français) : Laisse-le crier encore un peu.

Il approcha ensuite son visage de la tête du jeune homme, l’attrapant par les cheveux.

Javen (En italien) : Tu la blesses encore, et le couteau finit dans ton cœur t’as compris ?

Il finit par sortir une nouvelle fois, léchant le sang sur le couteau. Je me précipitai sur la blessure de l’homme, appuyant avec un drap sur la plaie, pour stopper l’hémorragie. Le sang finit par arrêter de couler, l’homme avait presque arrêté de crier. Je pris des bandages, dans le meubles, il y en a plein dans toute la maison, et, après avoir déchiré ce qui restait du jean de l’homme, je fis un bandage assez grossier. J’étais pleine de sang, l’homme aussi. J’attrapai le plateau, essayant de le faire manger, même s’il n’était pas du tout près à cela. Son visage grimaçait à cause de la douleur, j’étais complètement perdue, ne sachant pas quoi faire. Il refusa toute nourriture que je lui apportais. Il avait cessé de bouger, surement à cause de la blessure.

Aiji (En anglais) : S’il vous plait. Mangez.

L’homme (En anglais) : Laissez-moi partir.

Une demi-heure plus tard, il n’avait rien avalé, et je commençais à désespérer. Je tournai la tête, vers la porte, espérant ne pas voir le vampire ouvrir la porte. Une seule solution. Je me dépêchai d’engloutir une petite partie du repas, l’homme me regardait faire, un peu perdu.

Le vampire revint, me demandant s’il avait mangé, je répondis que ‘oui’ tentant d’afficher un petit sourire. Il s’approcha de moi, posa sa main sur ma tête, approchant son visage du mien.

Javen : Menteuse. Sors d’ici, je m’occuperai de ton cas plus tard.

Je perdais le peu de mon sourire. Je sortis, jetant un dernier coup d’œil à l’homme.

Javen (En italien) : Tu aurais du accepter de te nourrir. Tu sais elle a voulu t’aider en mangeant à ta place, je vais être obligé de la punir. En plus c’est son anniversaire… Mais d’abord, je vais te faire manger.

Je descendis, attentive au moindre bruit. Silence. J’attendais. Presque une heure. Toujours rien. Il sortit au bout d’une heure trente, je voulus y retourner, il ferma le porte à clé.

Javen : Il dort.

Je ne le crus pas, je rouvris la porte (la clé était encore dans la serrure). Il dormait vraiment.

Javen : Ne t’attache pas à lui. Avec un comportement pareil, il ne vivra pas longtemps. D’ailleurs…

Il retourna vers l’homme, lui détacha les mains, sortit un collier, similaire au mien, mais une longue chaine au bout. Il lui attacha le tout autour du cou. Je m’approchai à mon tour, sa plaie s’était rouverte, je refaisais le pansement.

Javen : Avec sa, il pourra aller jusqu’à la porte de la chambre, de toute façon avec sa jambe, il ne risque pas de vouloir aller très loin.

Aiji : Pourquoi tu fais sa ?

Javen : Son sang était pas mal. Je suis désolé, je ne voulais pas que ton anniversaire prenne cette tournure mais bon. Tiens, je te confie la clé de sa chambre, avec sa tu peux aussi décrocher la chaine de son collier.

Je retournai dans ma chambre, fermant la porte, me jetant sur mon lit. Je fermai les yeux.

Noir.

J’ai dormi, une heure. Lorsque je me réveillai, le vampire se trouvait contre la porte de ma chambre, il me fixait.

Javen : Tu es tellement paisible quand tu dors.

Je ne réagis pas, je le surveillai du coin de l’œil. Il approcha et s’assit au bord du lit. Javen se mit à passer ses doigts dans mes cheveux.

Javen : Dis, pour ton anniversaire, tu ne voudrais pas mettre l’une des robes que tu as achetées. Après tout on ne les a pas payées pour rien.

Aiji : Oui.

Contester ce qu’il dit et ne pas faire ce qu’il me demande finirait mal pour moi dans tous les cas, et cela l’amuserait.

Finalement, il aura gagné.

Le soir, je descendais donc, habillée d’une de ces robes qui lui avaient coutées extrêmement cher, il m’attendait, assit sur le canapé, toujours avec son sourire sadique. Je le rejoignis, le plus lentement possible. Il m’avait fait à manger, ainsi qu’à l’homme. Je n’avais donc pas d’autre choix que de m’asseoir à côté de lui, je suppose que tout était prévu pour.

Javen : Un verre ?

Il me tendit un verre d’alcool, vu l’odeur, un alcool assez fort.

Aiji : Je ne bois pas.

Je mangeai, en silence, laissant le vampire jouer avec mes cheveux. Fin du repas, il me sortit une bague, qu’il glissa à mon annulaire gauche. Je regardai ma main.

Javen : Comme sa, tu es entièrement à moi.

Il veut me faire réagir. Encore. Ces petits jeux, j’en ai marre, je laisse tomber.

Et comme si cela ne suffisait pas, il sortit, une carte d’identité, avec ma photo dessus. Il me la tendit, je la prenais et lisais.

Aiji : Aiji Shinzaru

Encore une petite blague.

Javen : Un verre.

Aiji : Je t’ai dit que je ne buvais pas.

Il me l’avait collé sous le nez.  Je l’écartai d’une main. J’ai gardé la bague, je n’ai pas balancé les papiers d’identité mais je ne me laisserai pas avoir par de l’alcool.

Javen : Ce n’était pas une question.

QUOI ?!

Je me levai d’un bond.

Javen : Ou est-ce que tu vas ?

Je m’arrêtai. Il me prit la main, me ramena vers lui, et me colla le verre dans la main.

Javen : Bois. Les  jeunes boivent non ?

Il prit également un verre et le bu coup sec. Je le regardai, je suppose qu’il voulait que j’en fasse également.

Ce que je fis, espérant qu’il me lâche. Ce fus le contraire puisqu’il me tendit un second verre, je le prenais et le reposais sur la table.

Javen : Aiji, je ne vais pas le jeter, ni le remettre dans la bouteille.

Cette dernière phrase signifiait qu’il me donnait l’ordre de le boire. Cette fois il s’était rapproché de moi. Trop. Le voyant passer ses mains autour de moi, je me décidai à boire s’il me lâchait. Il sourit. Après ce second verre, la suite de la scène est floue. Peut être un ou deux verres de plus et je m’endormais.

Le vampire prit la jeune fille endormie dans ses bras et la monta à l’étage.

Noir.

10h – Lorsque je me réveillai, j’eu du mal à savoir l’endroit ou je me trouvai, et comment j’y étais arrivé. Je portai encore mes vêtements de la veille, et me trouvais dans un lit. Pas celui de ma chambre. J’avais un mal de crâne assez insupportable, et une douleur atroce persistait dans l’un de mes bras. J’essayai de me lever, le mal de crâne s’intensifia tandis que quelque chose sur moi m’avait gardé couché. Un bras…. Le bras de Javen !? J’essayai de comprendre ou j’étais, je tournai la tête dans tous les sens. Je n’y étais pas allée souvent mais je finis par connaitre la pièce. Je me trouvais dans la chambre du vampire. Dans son lit ?! Je tentais de me dégager de là, mon bras gauche me fis souffrir encore plus. Javen me retins pendant quelques secondes puis finit par me laisser et se retourner, restant dans son lit. Il ne semblait pas très en forme.

Javen : Aiji…Qu’est ce que tu fais. Il est que 10h du mat’…Reviens te coucher. On jouera plus tard.

Je m’étais levée et précipitée vers la porte, fermée à clé. Je cherchai la clé des yeux, mais je m’arrêtai sur le boitier. Je regardai ensuite le vampire, il ne bougeait pas, toujours sous ses draps. J’allai lentement vers le boitier, il se trouvait juste à côté de lit. Je commençai à appuyer sur les boutons du boitier.

Javen : Aijiiii… Je dors.

Le vampire m’attrapa, toujours dans son lit, et me tira vers lui, je me retrouvai sous les draps, avec le vampire. Je me mis à crier. Je me retrouvai ensuite au dessus de Javen, lui sur le dos. Il avait passé ses bras dans le bas de mon dos, m’empêchant ainsi de me relever. Il me fixa, eut un petit sourire, je détournai le regard, énervée. Il me garda un peu sur lui, puis me lâcha doucement, me laissant tomber sur le côté, il me garda tout de même collé à lui, un bras toujours autour de moi. Mon bras me faisait toujours aussi mal, je ne savais même pas pourquoi mais je n’y prêtai pas attention. Quelques minutes passèrent, le vampire ne bougeait plus, il s’était rendormi, pourtant je n’arrivai toujours pas à me dégager de là. J’ai l’impression d’être une peluche. Mon mal de tête finit par reprendre le dessus. Mes yeux finirent par se fermer tous seuls.

Noir.

12h – Je rouvrais les yeux, je n’avais pas bougé. Le vampire semblait être réveillé depuis plus longtemps que moi, il me regardait dormir, toujours son bras autour de moi. Il me caressa le bras, la douleur s’intensifia. Je finis par regarder ce qui me faisait aussi mal, une morsure…je le tournai dans tous les sens. 2,3…5. J’arrêtai de compter. Je lançais un regard effaré au vampire. Je me mis à me débattre et à crier puis à pleurer.

Javen : Aiji !! Aiji…Arrête de bouger. Chuut…Ecoute, je suis désolé, mais tu sais l’alcool dans le sang, sa rendrait n’importe quel vampire…un peu…dingue. Si tu te débats tu vas te faire mal.

Aiji : LACHE MOI !!

Il me laissa quitter le lit. Je n’allai pas loin puisque la porte était fermée. Je me laissais tomber contre la porte après mettre défoulée dessus. Je ne bougeai plus, je laissai mes larmes couler sur mes joues. Le vampire me rejoignit il me prit dans ses bras, et m’emmena dans ma chambre. Le jeune homme avait ouvert sa porte et se tenait à l’entrée, adossé au mur, ne pouvant avancer plus, il avait l’air mal en point. Il nous vit passé, moi en pleurs. Je le regardai quelques secondes.

L’homme (En italien) : Qu’est ce que tu lui as fait ?!

Javen : Retournes dans ta chambre toi !                                                                        

Je cachai ma tête dans la chemise de Javen, mon bras gauche ballant. Le vampire me posa délicatement dans mon lit, il prit des bandages et en enroula tout autour de mon épaule jusqu’à ma main gauche. Il me caressa les cheveux.

Javen : Repose-toi. Essaie quand même d’apporter quelque chose à manger à l’humain ou il va mourir de faim.

J’entendis la porte se fermer. Je restais couchée quelques minutes. Mon estomac décida de se remettre à se plaindre. J’avais encore faim, la douleur dans mon bras ne passait pas, et je pensais à l’autre, qui n’avait pas mangé depuis hier soir. Je me levais, descendais, croisais le vampire. Il me regarda faire à manger, j’évitai de bouger mon bras gauche. Je remontai un plateau au jeune homme.

Javen : Tu ne manges pas ?

Aiji : Plus tard.

J’entrai dans la chambre, l’homme fixa mon bras. Il ne cessa de me poser des questions, tandis que je posais le plateau sur le meuble.

L’homme (En anglais) : Qu’est ce qu’il t’a fait au bras ? Pourquoi tu ne t’enfuis pas d’ici ?

Aiji (En anglais) : Je n’ai pas le droit de te parler.

L’homme : EH !! Qu’est ce qu’il nous veut ?! Pourquoi il s’en est pris à toi ?!

Je sursautai, il avait donné un coup de poings contre le mur. Je serrai mon bras gauche, je m’étais remise à trembler.

Aiji : Il faut que tu manges.

L’homme : J’ai pas faim. Ecoute, tu peux nous faire sortir d’ici, pas vrai ? Il te laisse aller ou tu veux. Alors libère-moi et on se barre d’ici.

Javen (En français) : Aiji, qu’est ce que tu fais ici ?

Aiji : Je lui ai apporté à manger.

Javen : Je vois sa, mais tu as fini maintenant alors pourquoi tu restes dans sa chambre ?

Aiji : J’allai sortir.

Je me dirigeai donc vers la sortie, passait devant le vampire, il m’avait prit dans ses bras, passant sa main dans mes cheveux, je m’arrêtai, attendant qu’il me lâche.

Javen (En italien) : Toi l’humain, ne lui adresse plus la parole. 

Je me retournai une dernière fois vers l’homme, puis quittais la pièce, à moitié emmenée par le vampire. Celui-ci me redescendit, il tenait vraiment à ce que je mange. Mon estomac aussi. Deux contre trois, je capitulais. Je me nourrissais donc, sous le regard du vampire. Il prit mon bras gauche, que j’évitais toujours d’utiliser. Je grimaçais à cause de la douleur.

Javen : Tu as encore mal ?

Inutile de mentir je suppose.

Aiji : Oui.

Javen : Tu m’en veux ?

Aiji : …

Javen : Je vois…Repose-toi. Je vais sortir, je reviendrais se soir.

Il se leva, il m’embrassa sur le front et sortit quelques minutes plus tard. Je finissais de manger et trop fatiguée pour retourner dans mon lit, j’avisai pour le canapé.

Noir.

Je me réveillai, une couverture sur moi. Javen, voyant que je me levai, il vint s’asseoir près de moi.

Javen : Franchement à quoi sa sert que tu es une chambre si c’est pour dormir sur le canapé.

Il commença à enlever les bandages de sur mon bras, je le laissai faire. Les morsures n’avaient pas encore finies de cicatriser.

Javen : J’y suis vraiment allé fort…

Il se mit à inspecter les traces, il les compta, elles s’étendaient de ma main jusqu’à mon épaule, puis il rebanda entièrement mon bras. Je tremblai. Il m’obligea à me recoucher, à poser tête sur ses genoux. Il remit la couverture sur moi, je tremblai toujours.

Javen : Rendors-toi. Demain, mon père va venir pour une petite visite, tu voudras bien mettre ta robe noire ?

Aiji : oui

Noir.

Le vampire monta de nouveau la jeune fille, sous le regard de l’homme.

Javen (En italien) : Tu ferais mieux de t’inquiéter pour toi, l’humain.

Javen mit cette fois, Aiji dans son lit puis retourna dans sa propre chambre.

 

>>>>Nouvelle Vie : Fic 7.1 Nouvelles Morsures (Suite) <<<<

Partager cet article

Repost 0
Published by Porche/Chopper/Perona/Lawsk/Nami/Road/Jubia/Ranmao - dans Nouvelle Vie
commenter cet article

commentaires

Maïdili 13/06/2012 01:43

Bon bah, c'est gai, c'est sympa. (Wouhouuuuuuuuuuuu Trykke et Druk! (Tu me l'avais dis ça que des persos de l'ancienne fic reviendraient, non ?))

Porche/Chopper/Perona/Lawsk/Nami/Road/Jubia/Ranmao 13/06/2012 11:47



bin ouai je te lavait dit, mais la il apparaissent vite fait, il reviennent que dans la partie que j'écris en ce moment



La musique du moment

                       
                         
                  
     HYUNA - Ice Cream   
              (ajouté le 04,05,2013) 
                    

Recherche

Law&Kidd

Blog ; Présentation

    2013-02-02 15.06.43Salut ! Moi c'est Lawsk ! Alors voilà sur ce blog je mets tous mes dessins parce que je kiffe dessiner et surtout les mangas !! Je vous parlerais de mes mangas préférés !! Yen a beaucoup ^^ Mais aussi d'autres trucs qui concernent le Japon ^^

 

En ce moment sur ce blog :

    Nouvelle Fic : Nouvelle Vie Fin de la première partie !! 

                                                   

        J-ROCK ou K-POP J'aime les deux !! 

 

En ce moment les lapin en force !!! :

                                                   - LM.C (Lovely Moco-Chang.com) : Avec maya et Aiji AU BATACLAN,                                             - B.A.P : Zelo cro chou ♥ 

 

                                                                WITHIN TEMPTATION ♥ Nouveau kiff, j'adore la voix de la fille

One OK Rock je suis en kiff total !

    PSY  ♥ Et oui avis à tous ceux qui n'aiment pas la K-pop et bin changez de planète car ils arrivent en force avec Oppa Gangnam Style ! Désolé mais je préfére le Gangnam à Gentlemen Sorry ! 

 

Reborn : Du côté de Chez Fran !! Mon nouveau blog délire

Y a aussi Asiat-world je n'y vais plus non plus XD> et voila encore des blog qui ne servent à rien  

 

Tous les mangas que je connais : Avec 'mon + grand dessin'  208/208 !!! FINI J'ai envie d'en faire un autre (<maso) Et ouais depuis j'ai regardé d'autres animes mais toujours pas assez pour en refaire un autre 

 

Parlons un peu de moi, les gens qui me connaissent très bien (ceux qui se rendent d'ailleurs très souvent sur ce blog) vous dirons que je suis une malade mentale qui dit plein de conneries pour s'amusé et sadic en plus... Il diront aussi que mon passe temps c'est de torturer les gens que j'aime ^^ Ceux qui ne me connaissent pas diront que je suis quelqu'un de timide et quasi-invisible (sa c'est pour toute ma classe de seconde ^^)

 

Voilà sinon moi ej dirait que je suis une petite blonde accro au mangas et au Japon, aux limites du ghotic, qui adore les animaux quel qu'il soit ^^

 

CaramellDancenbyPikachu

Blog similaire

EthanDesign-Aide-Wonderland-Wallpapers

 

  EA-STREAMisaMaki maki 

           

     Fanime7

 

 

 

    Toshiro Chibi

 

 (les image sont des liens vers différents blog)

  GR

real illusion

    byakuran yume